L’ostéopathie

Ostéopathie Nice et Roquefort les Pins

Qu’est-ce que l’ostéopathie?

L’ostéopathie est une médecine manuelle, préventive et curative qui met l’accent sur la santé. L’ostéopathie vise à restaurer la posture et la fonction, et à maintenir l’équilibre, l’harmonie et l’homéostasie (capacité du corps de se réguler et de maintenir la stabilité interne) dans tout le corps afin que vous puissiez vivre à votre pleine santé. Il appréhende les individus dans leur globalité parce que la santé d’un individu dépend de la capacité de ses tissus de fonctionner ensemble.

Tout comme un architecte essaie d’atteindre la meilleure structure pour un bâtiment d’être aussi forte qu’elle peut être et résister à tout ce qu’il faut; l’ostéopathie croit que «Une fois la structure optimale du corps atteinte, la fonction est optimale».

L’ostéopathie est parfois définie comme une science et un art. En effet, il est basé sur le sens du toucher et la capacité palpatoire du praticien. L’ostéopathe développe son sens du toucher, comme le musicien développe son oreille ou l’œnologue son sens du goût. En tant que tel, l’ostéopathie est considérée comme un art. L’ostéopathe utilise ses mains pour «écouter et sentir le corps humain». En même temps, la palpation ostéopathique n’est rien sans la connaissance anatomique et physiologique du corps humain. L’ostéopathie a besoin de ces deux composants scientifiques pour être efficace.

L’ostéopathie est un équilibre magnifique entre la science et l’art, dont l’essence réside dans l’harmonie du corps humain.

Le traitement ostéopathique vise toujours à restaurer la mobilité des tissus. Une fois que les restrictions sont levées, la réduction du stress inflammatoire combinée à une plus grande mobilité permet au mécanisme d’auto-guérison du corps de fonctionner, offrant ainsi au corps la possibilité de guérir lui-même.

Les ostéopathes utilisent un large éventail de techniques manuelles douces, y compris la libération des tissus mous, des techniques fonctionnelles douces, la technique de l’énergie musculaire, la mobilisation et la manipulation des articulations, mais aussi des techniques crâniennes et viscérales, ne pratiquent pas d’actes chirurgicaux et ne prescrivent pas de médicaments. Ils sont formés au diagnostic différentiel, au diagnostic d’exclusion, entretiennent des bonnes relations avec le corps médical et n’hésitent pas à encourager les patients à consulter leur médecin s’ils estiment que la condition du patient ne relève pas de leur compétence. Ils peuvent également fournir des conseils sur la posture et l’exercice pour aider à la récupération, promouvoir la santé et prévenir les symptômes récurrents.

Origine de l’ostéopathie

L’ ostéopathie vient des Etats Unis d’Amérique. Les principes de l’ostéopathie ont été définis en 1874 par son fondateur, le Dr Andrew Taylor Still qui était un médecin chirurgien aux idées progressistes, très inspiré par son observation des lois de la nature. Pendant la guerre de Sécession, il pratiqua la médecine et la chirurgie, il disséqua de nombreux cadavres, acquérant ainsi une connaissance particulièrement poussée de l’anatomie. Homme de caractère, intéressé par la condition de l’homme, il fut partisan de l’abolition de l’esclavage et prôna le droit des femmes.

Cette médecine aujourd’hui bien ancrée aux Etats Unis d’Amérique, a été importée par John Martin LittleJohn, un disciple de Still au Royaume-Uni dès la première moitié du 20ème siècle d’où elle s’est progressivement diffusée dans les pays du Commonwealth et en Europe.

Professionnalisme et sécurité du patient

Les praticiens habilités à porter le titre d’ostéopathe sont formés selon trois cursus différents : diplôme d’ostéopathe (D.O) obtenu par une formation d’enseignement initial spécifique de 5 ans (4860 heures) post-bac, diplôme universitaire en ostéopathie pour les médecins (436 heures), diplôme d’ostéopathe obtenu par la formation continue pour les kinésithérapeutes et autres professions paramédicales (1252 heures). L’ostéopathie est une médecine à part entière, basée sur une philosophie et des principes bien définis et dotée de son propre système d’évaluation et de diagnostic.

Au-delà de la formation initiale, une pratique exclusive de l’ostéopathie et le respect du code de déontologie du Registre des Ostéopathes de France (R.O.F) ainsi que l’affiliation à un syndicat professionnel exigeant la pratique exclusive (SFDO, UFOF…) sont les meilleurs garants que le praticien exerce l’ostéopathie dans les règles de l’art. Dans le cas contraire, le traitement risque de se limiter à l’utilisation de techniques ostéopathiques plus ou moins bien maîtrisées sans respect des principes de la philosophie qui fonde cette médecine.

Réglementation

En France, l’ostéopathie est reconnue depuis 2002 et sa pratique est réglementée. L’utilisation du titre « ostéopathe » est soumis à l’agrément de l’Agence Régionale de Santé (ARS) dont relève votre département. Les agréments sont donnés par les ARS sous condition de satisfaire aux différents critères de formation validés par le ministère de la santé. Cette reconnaissance donne aux ostéopathes le statut de professionnels de santé de 1ère intention, c’est-à-dire ne dépendant pas d’une prescription médicale et habilités à faire du diagnostic dans leur spécialité. Tous les professionnels autorisés à utiliser ce titre doivent être enregistrés et disposent alors d’un numéro ADELI qui vous permet une prise en charge par les mutuelles. A contrario, pour votre information, un professionnel utilisant ce titre et n’ayant pas de numéro ADELI ne respecte pas la loi et usurpe le titre d’ostéopathe.

Plus de 60 000 personnes consultent un ostéopathe chaque jour en France(1) et ce chiffre est en constante augmentation. Par ailleurs, 76% des mutuelles françaises(1)prennent en charge tout ou partie du prix des séances d’ostéopathie. Pour plus de précisions, renseignez-vous directement auprès de votre mutuelle.

(1) Source : sondage Odoxa pour le SFDO réalisé les 4-5 septembre 2015

Déroulement d’une consultation d’ostéopathie

La première consultation dure habituellement une heure. Votre ostéopathe prend connaissance lors d’une anamnèse de votre état de santé et de ce qui vous amène à consulter, de vos antécédents médicaux et des éventuels traitements médicamenteux en cours. Pensez à amener tous les documents qui peuvent apporter des informations complémentaires si des investigations ont déjà été faites : imagerie médicale, bilan sanguin. Tout cela reste strictement confidentiel.

Il vous est habituellement demandé de vous mettre en sous-vêtements pour pouvoir faire une observation correcte et exhaustive et faciliter le traitement. Si cela vous gêne, n’hésitez pas à en parler, des adaptations sont toujours possibles.

Votre ostéopathe examine votre posture,  teste l’amplitude de vos mouvements, touche les zones douloureuses pour évaluer la texture des tissus, la présence ou non d’inflammation, etc…

Ses mains sont ses seuls instruments et ont des capacités d’évaluation par le toucher aussi appelée « palpation » assez développées, entraînées par des heures de pratique, comme un musicien et son instrument.

Le traitement s’intéresse à toutes les parties du corps qui sont en constante interrelation et synergie et il n’est pas rare de traiter une cheville pour résoudre un problème de bassin, voir d’épaule…

Dans certains cas, l’ostéopathe sera amené à contrôler votre tension et à réaliser des tests plus spécifiques afin d’évaluer la cause de la dysfonction.

Après cet examen préalable, l’ostéopathe vous fera part de son diagnostic et vous proposera le  traitement qui lui semble le plus adapté.

A la fin du traitement, des exercices pourront vous être proposés pour optimiser la séance. Dans certains cas, votre ostéopathe peut estimer que des investigations supplémentaires sont nécessaires et vous conseillera de prendre l’avis de votre médecin traitant.

Lorsque plusieurs séances sont nécessaires, les consultations suivantes durent généralement 45 minutes.

Suite du traitement

Les patients tirent habituellement un bénéfice immédiat de la séance. Néanmoins, parce qu’ils viennent souvent en phase aiguë ou avec une douleur installée depuis déjà un moment, il peut y avoir parfois une petite réaction douloureuse voire une recrudescence passagère des symptômes dans les 24-48h. Vous pouvez également ressentir une grosse fatigue avec l’impression « d’être vidé » dans les heures qui suivent la séance car des mécanismes de rééquilibrage profonds sont à l’œuvre et puise votre énergie. Ces réactions ne sont pas systématiques et vous pouvez tout aussi bien ne ressentir aucune des réactions mentionnées. Chaque individu réagit différemment et on ne peut faire de généralités.  N’hésitez pas à contacter votre ostéopathe si vous avez des questions ou souhaitez un conseil.

Il est conseillé de « rester tranquille » dans les 24-48h qui suivent le traitement. Evitez les pratiques sportives trop stimulantes, d’entreprendre un grand ménage, de vous lancer dans des travaux de bricolage ou de jardinage conséquents ou de porter des charges lourdes…

Plusieurs séances peuvent être nécessaires si les symptômes sont installés depuis plusieurs semaines voire mois ou années. Il n’y a pas deux personnes identiques et les progrès vers la guérison se font à des vitesses différentes.

Enfants  et jeunes de moins de 16 ans

Il est conseillé qu’un adulte référent soit présent pendant la durée de la consultation.

 


Ostéopathe Nice et Roquefort les Pins

Localisation, heures d’ouverture et comment nous contacter

Les cabinets d’ostéopathie de Nice et Roquefort les Pins sont ouverts du lundi au vendredi, de 8h00 à 20h00 et le samedi de 10h00 à 14:00. Les urgences sont généralement prises le même jour et des visites à domicile sont possibles.

Pour prendre rendez-vous, contactez Katie D’AGOSTINO, Ostéopathe D.O. MROF

Consultation en Français, Anglais, Italien et Espagnol

Localisation

CABINETS D’OSTEOPATHIE A NICE  

80 Rue Marechal Joffre, 06000 Nice

CABINETS D’OSTEOPATHIE A ROQUEFORT LES PINS

1157 Route de Notre Dame, 06330 Roquefort les Pins


 « La vie c’est le mouvement. L’ostéopathie aide à restaurer le mouvement et les fonctions du corps, pour réduire la douleur et améliorer la qualité de vie »